Même si les conseillers communaux Ecolo ont voté en faveur de la motion Commune accueillante lors du dernier conseil communal du 30 avril, ils n’en restent pas moins déçus sur le fond et très surpris par la méthode utilisée par la majorité MR pour faire adopter le texte de la motion. Après une réunion de travail ensemble, nous avons reçu un texte modifié. Par la suite nous n’avons reçu aucune réponse à nos questions et suggestions, à part un email très court le jour du conseil.

Le texte définitif était bouclé sans un réel consensus et approbation. Nous sommes encore plus déçus par son contenu car la majorité MR semble avoir voulu se distancier de certains critères proposées par le CNCD (Centre national de coopération au développement, NDLR) sur l’idée de commune hospitalière, ce qui nous aurait pourtant permis de faire partir d’un mouvement plus large et déjà rejoint par de nombreuses communes.

En produisant un texte différent, il n’est pas clair pour les citoyens en quoi la commune se distingue de ce mouvement.

Nous avons proposé également en conseil communal de mettre sur pied une commission ou un comité pour traduire en actions concrètes les intentions de la motion : cela a été catégoriquement refusé.

La position de la majorité MR reste de plus très floue sur le commerce équitable qui apparaît dans la motion.

Ecolo a cependant soutenu la motion Commune accueillante, premier pas (timide) dans la bonne direction. Nous voulons en effet soutenir toute avancée, si faible soit elle. Nous espérons également que ce texte, malgré sa formulation vague, puisse inspirer de nouvelles initiatives citoyennes envers les réfugiés et autres.

Quant à l’engagement réel de la majorité MR sur ce texte, Ecolo reste dubitatif et n’est pas dupe. A la question : comment la commune favorise-t-elle les rencontres entre les habitants et les étrangers en Initiative locale d’accueil (ILA) ?, il fut répondu très sérieusement par le président du CPAS, M. Verdin: “Lors de la Fête du 21 juillet ou de la braderie”, provoquant ainsi sourires ironiques et rires (contenus) dans l’auditoire du conseil communal.

Ecolo Waterloo affirme que le vivre ensemble mérite plus d’actions, plus d’incitations et de motivation pour que les citoyens de Waterloo soient aussi acteurs et non plus seulement consommateurs d’événements. Que le Collège se doit de soutenir et encourager ces initiatives nouvelles conciliant les citoyens autour d’un but commun.

Share This