En ce qui concerne l’avant-projet de revitalisation de la place Capouillet et de la rue Gouttier, même si encore une fois nous pouvons déplorer l’absence de réflexion globale en terme de mobilité et de réaménagement et dénoncer encore une fois le coup par coup, Ecolo Waterloo est favorable à la proposition d’avant-projet si Waterloo tient compte de certaines remarques de la Région (enlèvement des marches, les bacs à verdure ….).
En effet, redonner à la place Capouillet son utilité première, celle d’une place publique qui permet la rencontre, la détente et l’organisation ponctuelle d’évènements, tout en diminuant la pression du traffic et du parking ventouse ne peut qu’être favorable au quartier.

Nous espérons que cet avant projet, qui dessine les grandes lignes du réaménagement, sera en effet qu’un avant projet, et que l’aménagement final sera réfléchi de manière concertée (c’est à dire ensemble) avec les chenoisiens qui le désirent. Pour rappel, lors de l’enquête du collectif “Capouillet pour tous” (212 répondants), plus de 70% d’entre eux se sentent concernés par l’avenir de la place.

Plus d’un quart du budget (325k€) sera consacré aux plantations, mobilier urbain, mise en souterrain et éclairage. Ecolo sera donc attentif à ce que l’aménagement final soit bien concerté avec les citoyens concernés, ce sur quoi vous vous êtes ré-engagée lors du dernier conseil communal, et dans le Waterloo Info du 15 Septembre 2016. Nous nous demandons donc, et vous posons la question, quel sera encore la marge de manoeuvre laissée aux citoyens pour la prise de décision lors de cet aménagement final?

Néanmoins, la diminution du parking sur la place et dans la rue Gouttier devra être accompagnée par l’application d’une zone bleue stricte et de cartes riverains dans l’entièreté du quartier avoisinant. Cette mise en place devra aussi faire l’objet de contrôles réguliers à fin de définitivement en terminer avec les voitures ventouses dans ce quartier. Nous trouvons aussi excessif le nombre de places de parking public laissés aux carrefour Express, c’est-à-dire 6, durant ses heures d’ouverture, c’est à dire presque du 7 jours sur 7. Carrefour ayant déjà un parking en site propre.

De plus, Ecolo aimerait suggérer plusieurs améliorations:

* Etant donné que la politique communale vise à diminuer les trafics de transits dans les quartiers, nous suggérons de rendre l’avenue Capouillet en sens unique de la rue Bruyères Saint Jean à la rue Pastur, tout en rétrécissant l’entrée et la sortie de l’avenue. Ceci permettrait de diminuer le trafic sur la place pour les riverains directs, et ce qui permettrait de développer une piste cyclable en site propre et un sens unique sur la zone mixte également.

* Etant donné qu’il est prévu 3 ans de travaux (2 pour Spéchim et 1 pour la place), pourquoi ne pas prévoir au budget extraordinaire de 2021, de refaire l’avenue Capouillet dans son entièreté (mise en sous sol des cables, éclairages, trottoir, route et piste cyclable) en même temps que la place. Il nous semble qu’il serait judicieux de faire cela en une fois avec la place Capouillet pour diminuer les désagréments des travaux et la longueur des chantiers successifs pour les riverains et l’ensemble du quartier et de son commerce.

* Nous savons qu’il existe une demande pour des box à vélos dans le quartier, pourquoi ne pas le prévoir dans le réaménagement de la place. Mais ceci devrait probablement transparaître lors des réunions de travail concerté avec les chenoisiens.

* Nous aimerions aussi que la moitié des places (3) de parking situées en zone mixte soient dédiées à l’établissement de parking de voitures partagées.

Puisque cette revitalisation de la place et couplée au projet Spechim, il nous faut aussi aborder ce projet même si ce n’est pas le point qui est voté ce soir.

Pour Ecolo, il faut éviter l’étalement de l’urbanisation. De plus, le volume du projet Spechim sera contenu dans volume déjà bâti de l’usine Spechim. Nous ne sommes donc pas opposés à ce projet même si encore une fois, nous déplorons le manque de vision globale en terme de mobilité par rapport à ce projet.
Nous constatons que le promoteur respecte le prérequis du nombre de parking en site propre, en ce qui concerne le logement. Deux questions subsiste néanmoins,
* Y aura t’il des contraintes liant les logements aux parking souterrains. En effet, nombreux sont les exemples des logements en location dont les parkings sont loués indépendamment du logement. Désolidariser les parkings des logements reviendraient à repousser les voitures des occupants à l’extérieur.
* qu’en est-il des prescriptions pour les surfaces commerciales? Y a t’il des parking prévus pour les véhicules liés à l’occupation de ces surfaces?

Nous émettons aussi des craintes concernant les prix de ces logements et nous demandons si des démarches ont été entreprises auprès du promoteur pour garantir des prix/loyers « normaux ». En effet, lorsque j’ai moi-même discuté avec le promoteur, il indiquait un prix tournant autour de 3000€/m2, ce qui est excessif pour le quartier et exclurait de-facto l’accès aux logements à une grande partie de la population .

De plus, nous nous demandons pourquoi les deux projets sont couplés sur la base d’1€ public investi pour 1€ privé, puisque le promoteur ne participe pas au financement de la place Capouillet.

Enfin, dernier étonnement de notre part, nous avons reçu dans le dossier la dernière convention entre PropInvest et la commune, celle-ci n’est pas signée, pourquoi?

Share This